Browsing Tag:

Festival végane de Montréal 2015

Nutrition

Fausses viandes et fauxmages, une alternative santé?

Samedi passé, c’était la 2e édition du festival végane de Montréal, un évènement que j’ai attendu avec beaucoup d’impatience et qui a eu un succès explosif (plus de 10 000). Sachant qu’environ 80 % des visiteurs n’étaient pas véganes, je suis très heureuse de constater que les gens sont de plus en plus conscientisés à diminuer leur consommation de produits d’origine animale.

Outre les conférences captivantes (un méga coup de cœur pour celle d’Élise Desaulniers) et les démos culinaires alléchantes, les visiteurs du festival avaient aussi accès aux exposants afin de découvrir de nouveaux produits véganes. Entre les produits de beauté sans cruauté et les pâtisseries végétaliennes, il y avait une quantité impressionnante de fauxmages et de fausses viandes.

Ces fauxmages et imitations de viandes gagnent en popularité auprès des végétariens et véganes, mais également auprès de la population qui tente de trouver des alternatives aux produits animaux, ce que j’encourage fortement. Par contre, j’ai remarqué que souvent on associe végétalisme à santé.  Cette association n’est pas toujours vraie. Pour obtenir la même texture et un goût semblable à la viande, le produit a été énormément transformé et il est en général assez salé. De plus, contrairement à la croyance populaire, les fauxmages ne représentent pas une source de protéines (sauf ceux qui sont à base de soya ou de noix, mais la quantité de protéines y  est très variable).

Les saucisses, imitations de croquettes de poulet, faux mozzarella sont intéressants pour les nouveaux végétariens/végétaliens/véganes qui sont en phase d’adaptation ou pour les végé qui souhaitent apporter de la variété à leurs menus. Avoir des croquettes de « poulet » ou des saucisses végétales sous la main peut être pratique pour les repas de semaine. D’un point de vue nutritionnel, ces produits avec une liste d’ingrédients interminables ne constituent peut-être pas la meilleure option pour l’alimentation au quotidien. Un végétalien qui cuisine peu et qui se contente de macaroni au fauxmage en boîte et de hot dog à la saucisse végétale aura une alimentation d’une qualité nutritionnelle moindre qu’un omnivore qui cuisine une variété d’aliments frais. Dans la même lignée, un biscuit sans beurre demeure tout aussi calorique qu’un biscuit traditionnel.

Morale de l’histoire : végé ou pas, il est toujours préférable d’avoir une alimentation la moins transformée possible et de cuisiner avec des denrées de base. Comme le mentionne Michael Pollan: « If it came from a plant, eat it; if it was made in a plant, don’t ».

Mode de vie

Défi végane 21 jours

J’adore l’automne. J’aime la température fraîche qui nous pousse à nous emmitoufler dans d’énormes foulards, à prendre un bon latte végane à toute heure du jour et à nous concocter de délicieux petits plats… Je ne sais pas pour vous, mais je cuisine toujours deux fois plus à l’arrivée de l’automne! Rien n’est plus réconfortant qu’un appartement qui embaume d’effluves de croustade aux pommes ou d’un bon mijoté aux légumes. Bref, je ne le dirais jamais assez, j’aime l’automne. Mis à part toutes les raisons que je viens d’évoquer, cette année, l’arrivée de l’automne signifie également l’arrivée imminente de la deuxième édition du Festival végane de Montréal. Ce festival qui se tiendra au Marché Bonsecours cette année rassemblera des conférenciers d’un peu partout dans le monde, des démo culinaires, des organismes communautaires ainsi que des exposants de produits. Évidemment, le tout sera végane! Ce festival s’adresse à tous : végétariens, végétaliens, véganes, amateurs de cuisine, végé-curieux… Un événement parfait pour s’initier au véganisme, découvrir de nouveaux produits et comprendre les enjeux du mode de vie végane. De plus, l’accès au festival est gratuit. On aime ça.

Pour nous aider à patienter (et à initier les gens au végétalisme), le Festival végane de Montréal organise le Défi végane 21 jours. Ce défi, ouvert à tous, a pour but de faire découvrir le végétalisme et le véganisme à monsieur et madame tout le monde. En s’inscrivant au défi, on reçoit un menu de 21 jours entièrement végétalien, un guide de recettes ainsi qu’une liste d’épicerie pour réaliser ces recettes chaque semaine. On peut décider de suivre ce guide à la lettre ou en profiter pour découvrir des livres/ blogues de recettes végétaliennes. On peut même joindre le groupe de soutien sur Facebook pour calmer nos angoisses.

Vous avez jusqu’au 15 octobre pour vous inscrire. Je sais que je suis dernière minute, mais l’inscription ne prend que 20 secondes (ou 20 minutes dépendamment de la longévité de votre ordinateur et de votre forfait internet). Cliquez ici pour accéder au formulaire d’inscription.

Évidemment, je suis déjà végétalienne. Par contre, j’ai décidé de m’y inscrire par curiosité et aussi pour découvrir le concept. Je viens de recevoir les documents. D’un premier coup d’œil, le menu semble intéressant et varié. Je pourrais en faire une critique plus exhaustive à la fin du défi.

Pour ceux qui désirent diminuer leur consommation de produits animaux de manière plus progressive, vous pouvez consulter cet excellent article qui présente d’autres moyens de diminuer votre consommation de produits d’origine animale.

Participer à ce défi est une façon amusante (et rassurante) d’ouvrir nos horizons culinaires. Peut-être deviendra-t-il votre premier pas vers le véganisme?

go_vegan_0001